FLASH82.com - l'Info du Tarn et Garonne
retour accueil
A vous la parole
toutes les dépêches
Contactez nous
28 March 2017
Inscription newsletter :
Recherche dans les dépêches :
 
Dépêches ----------------  
14 Avril 11 - Conférence de presse de Brigitte Barèges sur la situation de TGH

 

 


Suite aux déclarations faites dans la presse par l’office public HLM Tarn et Garonne Habitat (TGH) concernant la mauvaise collaboration qui existe entre TGH et Montauban, Brigitte Barèges a décidé d’organiser une conférence de presse pour rétablir la vérité.

En effet, il est inacceptable de la part de TGH de dire que Montauban ne tient pas ses engagements pris en 2004 dans le cadre de l’ANRU. Il convient effectivement de rappeler que Montauban a été l’une des premières collectivités à se positionner pour l’ANRU, grâce à l’implication personnelle de Brigitte Barèges auprès de Jean-Louis Borloo, qui a permis de bénéficier d’une enveloppe de 130M€ pour la rénovation urbaine. Plus de 1300 logements sociaux ont ainsi été construits en 10 ans.

Les efforts significatifs déployés par Montauban ont d’ailleurs été récompensés par la fondation Abbé Pierre qui l’a classée « première des villes de plus de 50 000 habitants pour la production de logements sociaux depuis 2001 ». Il faut donc arrêter les mauvais procès à Montauban qui n’a pas à rougir des projets menés dans le cadre de l’ANRU et dont la rénovation des Chaumes en est le meilleur exemple.

Néanmoins, avoir une bonne politique de logements sociaux ne signifie pas : construire du logement social à tout va. Encore faut-il avoir une action cohérente avec une répartition équilibrée des logements sur le territoire, pour éviter la création de nouveaux ghettos comme ça l’a trop souvent été dans le passé. Pour cela, il faut mener une politique responsable qui prône l’équilibre social, en examinant avec attention l’attribution des logements et les personnes à qui ils sont attribués. C’est ce travail important qu’a du mal à comprendre TGH, qui ne regarde que le nombre de logements sociaux, quitte à reproduire les mêmes errements que par le passé, en concentrant des personnes en grandes difficultés, oubliant du même coup le rôle d’intégration dans la société que doit jouer un bailleur social.

Au-delà de cette divergence de vue importante sur la politique à mener en matière de logements sociaux, force est de constater que TGH a rencontré à plusieurs reprises de grandes difficultés financières qui ont entraîné par 2 fois en moins de 10 ans sa mise sous tutelle par la Caisse de Garantie du Logement Locatif Social (CGLLS) et le renflouement de ses caisses par l’Etat.
Pourtant, depuis 2004, TGH a bénéficié dans le cadre de l’ANRU de plus de 16M€ de subventions grâce à l’agglomération, sans oublier les terrains que cette dernière lui a mis à disposition pour un montant de plus de 1,2M€, et les 660000€ de crédits européens FEDER obtenus grâce, encore une fois, à l’agglomération. Enfin, comment dire que l’agglomération de Montauban a bloqué les projets de TGH et n’a pas tenu ses engagements de 2004, alors qu’elle a garantit plus de 37M€ d’emprunts de TGH.

Néanmoins, malgré tous ces efforts faits par Montauban, TGH a continué de ne pas considérer l’agglomération comme un partenaire. Ainsi, TGH a toujours refusé de tenir ses engagements en matière de répartition de logements : l’attribution de 10% des logements construits par TGH devant revenir à l’agglomération dans le cadre de ce qu’on appelle les contingents réservataires. De plus, TGH a toujours refusé de travailler sur la mixité sociale avec l’agglomération, alors que les autres bailleurs ont accepté de jouer le jeu. Quant au mode de fonctionnement de l’office HLM, TGH a toujours refusé toute transparence, allant même jusqu’à désigner elle-même les représentants de l’agglomération à son conseil d’administration sans demander son avis à Montauban.

Il y a donc bien de mauvaises relations entre TGH et Montauban, mais qui sont dues uniquement à TGH qui continue de fonctionner dans la plus grande opacité, sans remettre en cause son mode de gestion qui a pourtant maintes fois fait la preuve de ses limites par la passé.
Brigitte Barèges a cependant indiqué qu’elle restait ouverte à tout dialogue avec TGH, si l’office HLM accepte de considérer Montauban comme un véritable partenaire et non comme un simple porte-monnaie.

  Les indiscrets de Flash82-------------------
27 Mars 17 - Café Philo animé par Robert Dartois le 30 mars .....

25 Mars 17 - Cantines scolaires .....

25 Mars 17 - Mobilisation générale pour le Carnaval de Familles Rurales .....

24 Mars 17 - Repas + thé dansant le 2 avril à Réalville .....

23 Mars 17 - Gros derby le 31 mars à Albi .....

23 Mars 17 - Ciné-débat Power to change / La rebellion énergétique .....

23 Mars 17 - Carcassonne à Sapiac vendredi .....

23 Mars 17 - Ciné-débat : Les sentinelles le 24 mars .....

19 Mars 17 - Ciné-club OCTUBRE lundi 27 à 15h à l'Ancien Collège .....

17 Mars 17 - France - Galles ce soir à 21h à Sapiac .....

17 Mars 17 - Stage de danses traditionnelles le 19 .....



voir toutes les dépêches ...
    26 Mars 17 - Le point sur la mosquée .....

20 Mars 17 - Vincent Moscato le 30 mai .....

20 Mars 17 - Patrick Bruel le 02 juillet .....

19 Mars 17 - Le Jeu des 7 erreurs .....

Donnez votre opinion - Présidentielles, vous soutenez :
Jean-Luc Mélenchon
Marine Le Pen
Emmanuel Macron
Benoit Hamon
François Fillon
Aucun de ceux-là

Google