FLASH82.com - l'Info du Tarn et Garonne
retour accueil
A vous la parole
toutes les dépêches
Contactez nous
29 March 2017
Inscription newsletter :
Recherche dans les dépêches :
 
Dépêches ----------------  
20 Juin 12 - Message de Brigitte Barèges

 

 


" Dans un contexte politique défavorable depuis l’élection de François Hollande, Brigitte Barèges tient à remercier les 24 146 électeurs qui se sont rassemblés sur son nom, avec le soutien du Parti Radical Valoisien, du Parti Chrétien Démocrate et de CPNT, ainsi que les militants et sympathisants qui l’ont soutenue avec tant de force et de conviction tout au long de la campagne.
Elle prend acte des résultats de ces élections, conséquences notamment d’une « vaguelette » rose et d’une neutralisation de la campagne orchestrée conjointement par la gauche et les médias. Elle regrette par ailleurs le taux d’abstention historique qui révèle l’inquiétude et le désarroi des français. La classe politique dans son ensemble doit entendre le silence assourdissant de tant de citoyens découragés et inquiets qu’elle n’aura pas convaincus de se rendre aux urnes.
Le contexte médiatique national aura en effet contribué à l’évitement des vrais sujets et des enjeux auquel la France doit pourtant faire face sans attendre, tant la crise qui nous frappe avec toujours plus de violence menace notre pays. Quant au média local, la Dépêche du Midi, Brigitte Barèges déplore une fois de plus son caractère partisan et diffamatoire.
Globalement il est évident que la France et les français méritaient mieux pendant la campagne que des « crépages de chignons » savamment organisés par twitts interposés. Les responsables de gauche les auront lâchement préférés aux nombreux débats proposés par Jean-François Copé et François Fillon, systématiquement balayés d’un revers de main.
La défaite de Brigitte Barèges, avec 46% des suffrages, est somme toute honorable, au cœur d’une région de gauche s’il en est, qui comptabilise au lendemain du scrutin seulement 3 députés UMP sur 23 en Midi-Pyrénées et un seul en Aquitaine ! Elle félicite au passage Jean-Luc Moudenc, Yves Censi et Alain Marc pour leur victoire, et fait part de son soutien à tous ses collègues parlementaires battus, si impliqués pour la France, leur territoire et ses habitants, qui auront été largement victimes d’une conjoncture très défavorable.
Brigitte Barèges assume ses responsabilités et revendique ses prises de positions de femme libre et de convictions, face à une gauche démagogique et sectaire.
Contrairement à ce qu’insinuent certains commentateurs, elle note que les députés membres du collectif de la Droite Populaire, qui seront restés fidèles aux valeurs qu’ils défendent depuis bientôt deux ans, et qui trouvent un écho retentissant auprès de bon nombre des militants et sympathisants de droite, n’auront pas été sanctionnés, puisque plus la moitié d’entre eux ont été réélus (dont Lionel Luca, Philippe Meunier, et Valérie Boyer).
Brigitte Barèges se tient à la disposition de l’UMP pour structurer et animer le courant de la Droite Populaire en son sein. Elle forme le vœu que sa famille politique reste unie dans l’intérêt de tous les français.
S’agissant de la gauche, qui aura pratiqué sans aucune limite la démagogie et qui n’aura reculé devant aucune promesse intenable pour accéder aux pleins pouvoirs, Brigitte Barèges insiste sur le fait que ses députés n’auront été élus que par 1 français sur 3.
Brigitte Barèges se réjouit par ailleurs que la gauche n’ait toutefois pas obtenu la majorité des 3/5 au parlement, qui lui aurait permis d’opérer des réformes constitutionnelles sans opposition, telles que l’octroi du droit de vote aux étrangers.
Contre de telles mesures, la maire de Montauban indique avec force qu’elle restera plus que jamais combative.
Brigitte Barèges tient enfin à faire part de sa grande inquiétude pour la France. A présent, François Hollande et son gouvernement ne peuvent plus continuer à éviter l’obstacle dont chacun sait qu’il grandit de jour en jour. La note de la France a été dégradée à BBB+, les dépôts de bilan dans le bâtiment et travaux publics se succèdent. L’économie est en panne.
Désormais les socialistes ont tous les pouvoir, il est impératif qu’ils agissent !
Quant à la droite, elle reste mobilisée. En ce jour de 18 juin, comme l’écrivait le Général de Gaulle il y a 72 ans : « Quoiqu’il arrive, la flamme de la Résistance ne doit pas s’éteindre et se s’éteindra pas. »

  Les indiscrets de Flash82-------------------
29 Mars 17 - Un nouveau secrétaire général à la préfecture .....

28 Mars 17 - Jean-Pierre Cave s'en est allé .....

27 Mars 17 - Café Philo animé par Robert Dartois le 30 mars .....

25 Mars 17 - Cantines scolaires .....

25 Mars 17 - Mobilisation générale pour le Carnaval de Familles Rurales .....

24 Mars 17 - Repas + thé dansant le 2 avril à Réalville .....

23 Mars 17 - Gros derby le 31 mars à Albi .....

23 Mars 17 - Ciné-débat Power to change / La rebellion énergétique .....

23 Mars 17 - Carcassonne à Sapiac vendredi .....

23 Mars 17 - Ciné-débat : Les sentinelles le 24 mars .....

19 Mars 17 - Ciné-club OCTUBRE lundi 27 à 15h à l'Ancien Collège .....



voir toutes les dépêches ...
    28 Mars 17 - Laurent Wauquiez à Montech le 05 .....

26 Mars 17 - Le point sur la mosquée .....

20 Mars 17 - Vincent Moscato le 30 mai .....

20 Mars 17 - Patrick Bruel le 02 juillet .....

19 Mars 17 - Le Jeu des 7 erreurs .....

Donnez votre opinion - Présidentielles, vous soutenez :
Jean-Luc Mélenchon
Marine Le Pen
Emmanuel Macron
Benoit Hamon
François Fillon
Aucun de ceux-là

Google