FLASH82.com - l'Info du Tarn et Garonne
retour accueil
A vous la parole
toutes les dépêches
Contactez nous
24 May 2017
Inscription newsletter :
Recherche dans les dépêches :
 
Dépêches ----------------  
21 Mars 14 - Débat-projection avec le Planning familial

 

 


Jeudi 27 mars à 20h30 au Cap Cinéma Paris, projection du film allemand et saoudien Wadjda, suivie d’une discussion animée par le CIDFF 82.

Le sujet :
Wadjda, douze ans, habite dans une banlieue de Riyad, capitale de l’Arabie Saoudite. Bien qu’elle grandisse dans un milieu conservateur, c’est une fille pleine de vie qui porte jeans et baskets, écoute du rock et ne rêve que d’une chose : s’acheter le beau vélo vert qui lui permettra de faire la course avec son ami Abdallah. Mais au royaume wahhabite, les bicyclettes sont réservées aux hommes car elles constituent une menace pour la vertu des jeunes filles.
Wadjda se voit donc refuser par sa mère la somme nécessaire à cet achat. Déterminée à trouver l’argent par ses propres moyens, Wadjda décide alors de participer au concours de récitation coranique organisé par son école, avec pour la gagnante, la somme tant désirée...
"Wadjda" est très finement écrit, (...) les acteurs et actrices sont au diapason. "Wadjda" est un excellent film. Pour l'Arabie Saoudite, mais plus encore pour la cause féminine et pour le cinéma, ce coup d'essai est un coup de maître. Les Inrockuptibles
Wadjda est le premier long métrage saoudien réalisé au coeur du Royaume, les précédents films saoudiens ayant été tournés dans d'autres pays, comme les Emirats Arabes Unis. L'événement est d'autant plus mémorable que c'est un film mis en scène par une femme.
En Arabie Saoudite, il n'y a aucune salle de cinéma officielle, et très peu de films y ont été réalisés, comme en témoignent les propos de la cinéaste Haifaa Al Mansour : "L’Arabie Saoudite est un pays sans salle de cinéma et qui proscrit le cinéma. Mais mon père nous a facilité l’accès aux films, et nous avions de nombreuses soirées familiales où nous regardions des films tous ensemble. J’aimais tellement ça, mais je ne me serais jamais imaginé finir réalisatrice, et encore moins la première femme réalisatrice en Arabie Saoudite !"
Haifaa Al Mansour est la première femme cinéaste d'Arabie Saoudite. Son travail, dans son pays, suscite à la fois l'admiration et la controverse, puisqu'elle évoque souvent des sujets tabous. Elle tente notamment d'incarner la voix des femmes saoudiennes, dont les conditions de vie sont habituellement passées sous silence. Cependant, elle précise bien qu'avec Wadjda, elle n'a jamais cherché à être dans la caricature, qu'il s'agisse des personnages de femmes ou d'hommes : "Les femmes et les hommes sont dans le même bateau, tous soumis à la pression de la société pour se comporter d’une certaine façon, forcés à agir avec les conséquences du système à chaque décision prise."

Tarif : 5.80€

  Les indiscrets de Flash82-------------------
21 Mai 17 - L'USM dominée en finale d'accession .....

20 Mai 17 - CINE CLUB : XENIA film grec (2014) Lundi 29 mai .....

20 Mai 17 - Jour de match .....

19 Mai 17 - Ciné-débat Notre Révolution intérieure .....

18 Mai 17 - 7 à lire, par Robert Linas .....

16 Mai 17 - Conférence sur l'Histoire de Montauban .....

16 Mai 17 - Portes ouvertes à la SPA dimanche 21 .....

15 Mai 17 - Infos billetterie finale à Bordeaux .....

15 Mai 17 - Tournoi de rugby à 5 le 24 juin .....

13 Mai 17 - Retour à Bordeaux 50 ans après .....

13 Mai 17 - Jour de match à Sapiac .....



voir toutes les dépêches ...
    21 Mai 17 - Législatives : candidats 1ère circonscription .....

21 Mai 17 - Législatives : candidats 2ème circonscription .....

13 Mai 17 - Pierre Mardegan investi par " En Marche " .....

08 Mai 17 - Pléthore de candidats .....

Donnez votre opinion - Etes vous satisfait de la nomination d'Edouard Philippe à Matignon ?
Oui
Non
NSP

Google