FLASH82.com - l'Info du Tarn et Garonne
retour accueil
A vous la parole
toutes les dépêches
Contactez nous
23 September 2017
Inscription newsletter :
Recherche dans les dépêches :
 
Dépêches ----------------  
24 Nov. 14 - L'actu de Nègrepelisse

 

 


24

Le S.C.N Lutte en Auvergne :

C’est devenu une tradition pour le club de participer au tournoi des Volcans dans le Palais des Sports de Clermont-Ferrand, sitôt le challenge de Nègrepelisse terminé. Accompagné par Francis Mutsaerts et Daniel Gilson, six lutteuses et lutteurs ont participé à cette grande compétition très relevée.
Sur les terres Auvergnates, les jeunes du SCN se sont confrontés à ce qui se fait de mieux en lutte. Les résultats furent satisfaisants dans l’ensemble, avec 4 podiums. Océane Gibert et Charles Fournales se classent deuxième de leur catégorie, alors que Nollan Déal et Matéo Gilson finissent à la troisième place. Steeve Girac dans la même catégorie que Nollan n’a pu accroché un podium terminant à la quatrième place.
Les résultats obtenus sont satisfaisants pour nos jeunes, qui ont eu fort à faire. Le 30 novembre c’est à Lormont en Aquitaine, qu’ils retrouveront le chemin des tapis de lutte et de nombreux compétiteurs.


Jean-François Ka s'est offert le rêve américain

Certains en rêve, lui il l’a fait. Coureur à pied, Jean-François Ka., l’est depuis 20 ans. Oh les raisons sont assez simples, voir vulgaires, un peu d’embonpoint et l’envie de se remuer, alors pourquoi pas la course à pied. 20 ans plus tard pour ces 50 ans, c’est le marathon de New-York. Un rêve qui est devenu réalité cette année pour ce quinqua qui s’était promis de faire ce qui est considéré, comme la plus belle course à pied du monde.
Tout commence en janvier quand il réunit autour de lui une centaine d’amis et connaissances pour son anniversaire. Ce sont ceux qui deviendront sont comité de soutient, sa raison de courir. De la motivation JFKa. en a revendre. Un vrai casse-cou ce gars là : vélo tout terrain, parachutisme, et sensations fortes sont souvent au menu avec lui. Mais avant ce rendez-vous ce sont des kilomètres de bitumes qu’il devra avaler pour se mettre ne condition. Au programme plusieurs courses dont celle du Viaduc de Millau, ou Montauban pour ne citer que celles-ci. Et puis le grand jour, un saut par dessus l’Atlantique, et bonjour New-York. Là-bas, Jean-François est le dossard n° 13094… Un anonyme parmi plus de 50 000 participants. Pourtant des marathons il en couru, 7 au total, mais celui-ci c’est autre chose. Et puis il y a ses amis, à qui il a promis l’Amérique. Maintenant il y est… La course, malgré les difficultés, il va falloir la faire. Le froid, l’attente, la foule, la fatigue des 30 kilomètres, rien n’aura raison de sa volonté. Il va la franchir cette ligne d’arrivée et en 4h33 à la 27518ème place. La course était belle, des images plein la tête, il reprendra quelques jours plus tard le chemin du retour vers Nègrepelisse, là ou ses amis ont suivi ses exploits. Il est fier JFKa. Il a réalisé son rêve et à fait participer ses amis à qui il avait promis… « Merci mes amis ! »


Handibasket et handirugby : découverte pour de jeunes enfants

Le rugby et basket sont des sports que bons nombres de jeunes pratiquent, mais sur un fauteuil roulant, peut sont ceux à savoir que cela existe. L'initiation proposée aux enfants du centre de loisirs de Nègrepelisse est atypique. Elle est mise en place pour la deuxième fois sur la commune grâce à la participation de joueurs des clubs de handirugby et handibasket de Montauban et de Caussade. Pendant deux heures les enfants seront mis en situation avec de vrais handisportifs.
Harnachés sur de véritables fauteuils Les deux équipes handisports en plus de leur participation, fournissaient les fauteuils spécifiques à la pratique de ces sports. Les enfants pour pratiquer dans les conditions que rencontrent les personnes à mobilité réduite sont prêts à s'asseoir dans ces fauteuils. Visiblement, ce sont les parents qui se posaient le plus de questions. Solidement attachés, ils peuvent s'élancer sur le parquet pour une séance d'initiation à la manipulation de cet engin. L'apprentissage de la conduite par le jeu Se déplacer à toute allure tous en dirigeant le chariot avec un ballon à la main et en évitant les autres est tout un art. La première phase de cet apprentissage consistera à maîtriser le pilotage tout en s'amusant, et ce n'est pas si facile. Les conseils prodigués par les sportifs aguerris qui les entourent, sont les bases qu'ils devront respectées pour arriver à se mouvoir facilement. Mais rapidement, ils seront capables de jouer un petit match de basket, et d'enchaîner de petits exercices de passes avec un ballon de rugby. Pour ce deuxième sport, il n'est pas encore question de réaliser des placages. Cette après-midi ludique cherchait à atteindre un objectif : faire prendre conscience à de jeunes enfants, de la condition des personnes à mobilité réduite et de leurs difficultés. Cette découverte est avant tout un jeu, mais aussi une approche de la différence pour ne plus faire de différence.


La formation des agents des services techniques de la Communauté de Communes des Terrasses et Vallée de l’Aveyron est essentielle pour la sécurité de tous.
L’utilisation d’outils et de machines pour exécuter les tâches quotidiennes demande des qualifications spécifiques. Les différents CACES, (Certificat d’Aptitude à la Conduite En Sécurité) apportent ces certifications aux agents. Aux services techniques plus qu’ailleurs, l’accent est mis sur ces formations qualifiantes. Trois jours pour apprendre les bons usages Le CACES : c’est une partie théorique, une autre pratique et enfin un test pour valider les apprentissages.
1. La théorie
En 3 jours, les agents passent 8 heures en cours pour apprendre la théorie de la sécurité. L’utilisation de chaque engin répond à des règles strictes définit dans un cahier des charges spécifique. Une partie de cette réglementation est commune à tous les types de matériel. Cette formation théorique acquise, ils mettront en application ce qu’ils ont étudié précédemment. Des exercices en situation réelle d’exploitation des engins sont au programme du deuxième jour.
2. La pratique
Sur le site de la station d’épuration de Nègrepelisse, les agents ont mis en œuvre, sous la direction d’un formateur, les éléments pour une conduite en sécurité. Ils sont appelés pour effectuer les diverses taches de maintenances du site, à manipuler des engins de levage, de traction, ou encore de curage. Une fausse manœuvre aux commandes de ces outils très puissants, peut mettre en péril leur intégrité. Le bon état de marche de chacun d’eux, et son utilisation dans les bonnes conditions garantie une sécurité maximale.
3. Les tests de validation du CACES Enfin, à la suite de cette journée de pratique, les tests pour valider la connaissance de ces bonnes pratiques. D’abord, un QCM, d’une centaine de questions, est proposé aux stagiaires. Une note minimale est requise pour satisfaire à la réussite de cette première partie. La seconde exigence pour être reçue, est de réussir l’examen pratique. À la suite de cela, les stagiaires seront aptes à conduire les différents engins en toutes sécurité.
Les agents exercent un travail rendu dangereux par l’utilisation de différents engins mécanisés. Ces formations sont bien perçues et nécessaires pour minimiser les risques.


Le 2 novembre 1912, la petite Alexandrine Girma voyait le jour pour le plus grand bonheur de ses parents. 102 ans plus tard, Alexandrine, fêtait son anniversaire à l'EHPAD en compagnie de ses enfants et des résidents. Une journée de joie et de fête pour cette plus que centenaire, qui est la doyenne de l'établissement. Native d'une petite ville des Vosges, Anvelle, elle a connu deux terribles guerres, les privations, et toutes les difficultés du siècle dernier, mais elle a eu la joie de mettre au monde 5 enfants. A leur tour, ils lui ont offerts 14 petits enfants, 16 arrières petits enfants et même 1'arrière-arrière-petit-fils. Pour fêter son 102ème anniversaire, tous les résidents s'étaient réunis autour d'Alexandrine. Pas un n'aurait manqué cet événement, ni les gâteaux et le champagne qui ont agrémenté cette après-midi. Une guirlande composée de petits mots gentils à l'adresse de notre joyeuse centenaire, a été spécialement conçue par ses amis de la résidence. Car, Alexandrine depuis son arrivée à Aujaleu, n'a que des amis. Elle est tellement gentille, et surtout elle connaît tout le monde. Et ce n'est pas si étonnant, car, à 102 ans, elle a encore toute sa tête et est même très autonome. Un vrai bonheur, de voir ce petit bout de femme tout sourire, remerciant tout son entourage de leur présence. Avant de se retirer, Alexandrine, a tenu à rassurer tout le monde, en promettant d'être encore là pour son 103ème anniversaire. En écho à cette promesse, les résidents lui ont répondu en entonnant un joyeux anniversaire.

  Les indiscrets de Flash82-------------------
09 Août 17 - Monclar de Quercy Salon du livre et bourse toutes collections le 27 août .....

09 Août 17 - 7 à lire, par Robert Linas .....

06 Août 17 - Nouveau Sous-Préfet .....

05 Août 17 - Présentation de la saison 2017 - 2018 .....

03 Août 17 - Weekend pétanque à Saint-Etienne .....

02 Août 17 - Samedi 5 août à 21h, au cinéma de Monclar Temps D'M, concert dansé .....

02 Août 17 - Les auteurs régionaux font leur entrée aux Essentielles .....

27 Juil. 17 - Course de radeaux à Reynies dimanche .....

26 Juil. 17 - 31 Juillet soirée découverte " Au clair de la Brune " .....

23 Juil. 17 - Nuit des étoiles à Espinas .....

23 Juil. 17 - Avant-Première PATTI CAKE$ le 25 .....



voir toutes les dépêches ...
    08 Août 17 - Forte croissance anticipée pour le département .....

30 Juil. 17 - LGV : une fausse bonne idée .....

09 Juil. 17 - On reparle de Sivens .....

25 Juin 17 - Situation très dégradée à Beausoleil-Bas .....

Donnez votre opinion - Etes-vous favorable à la mise en place d'un service militaire d'un mois ?
Oui
Non
Trop court

Google