FLASH82.com - l'Info du Tarn et Garonne
retour accueil
A vous la parole
toutes les dépêches
Contactez nous
27 March 2017
Inscription newsletter :
Recherche dans les dépêches :
 
Dépêches ----------------  
13 Sept. 16 - « Le harcèlement scolaire : le fléau se poursuit en 2016 »

 

 


Le harcèlement scolaire, ce fléau dévastateur, existe dans toutes les écoles de la France, de la maternelle jusqu'au baccalauréat, allant jusqu'aux grandes écoles.

Il est omniprésent. Rumeurs, moqueries, insultes, gestes déplacés, violences physiques... De répétition en répétition, ce phénomène tue, massacre, mutile, commet des meurtres, des assassinats, mène au suicide, sans jamais s'arrêter.
Pourquoi ? Pour qui ? Comment faire ?
Les solutions existent, il faut les essayer, les réessayer, en discuter, parler.
Parler. Un verbe qui n'a pas forcément d'écho auprès de toutes les victimes. En effet, 12% des élèves connaissent le harcèlement. Cela représente environ 1 million d'élèves sur les 12 millions qui piétinent les allées des établissements scolaires.
On connait la rengaine par coeur : ça a toujours existé, de toute façon, ça ne s'arrêtera jamais, à quoi bon essayer de trouver des solutions, tout le monde s'en fout ?
L'époque change, mais les mentalités feront-elles de même ?
Il existe pourtant davantage de préventions : clips musicaux, court-métrages, interventions d'anciennes victimes, conférences, séminaires. Les associations existent elles aussi, sans forcément être très visibles dans la sphère médiatique, sans compter les élus qui pensent que d'autres problèmes sont plus importants : Les parents, l'ACVS49, Marion la Main tendue, Générac’tions solidaires, Tatiana et les droits de l'enfant, SOS Benjamin, le Collectif Contre les Comportements Dangereux...
Combien faudra-t-il de morts avant que les campagnes du ministère et les journées nationales ne laissent place à la prise en charge et à la présentation d'actions radicales pour lutter contre ces violences, à l'heure où des forces de l'ordre gardent les écoles en pleine atmosphère anxiogène due au terrorisme ?
Pourquoi certains enseignants, proviseurs, CPE ou autre membre du personnel éducatif s'évertuent à être aveugles et sourds face aux problèmes des familles, quand ce ne sont pas certains parents envers leurs enfants ?
La peur fait faire des choses terribles, l'envie de garder son poste, les motifs sont nombreux.
Mais il faut se rappeler d'une chose, malgré tout : "On ne va pas à l'école pour mourir, mais pour s'instruire."

Nicolas BOUVIER

  Les indiscrets de Flash82-------------------
25 Mars 17 - Cantines scolaires .....

25 Mars 17 - Mobilisation générale pour le Carnaval de Familles Rurales .....

24 Mars 17 - Repas + thé dansant le 2 avril à Réalville .....

23 Mars 17 - Gros derby le 31 mars à Albi .....

23 Mars 17 - Ciné-débat Power to change / La rebellion énergétique .....

23 Mars 17 - Carcassonne à Sapiac vendredi .....

23 Mars 17 - Ciné-débat : Les sentinelles le 24 mars .....

19 Mars 17 - Ciné-club OCTUBRE lundi 27 à 15h à l'Ancien Collège .....

17 Mars 17 - France - Galles ce soir à 21h à Sapiac .....

17 Mars 17 - Stage de danses traditionnelles le 19 .....

16 Mars 17 - Salon Z' Energies à Caussade .....



voir toutes les dépêches ...
    26 Mars 17 - Le point sur la mosquée .....

20 Mars 17 - Vincent Moscato le 30 mai .....

20 Mars 17 - Patrick Bruel le 02 juillet .....

19 Mars 17 - Le Jeu des 7 erreurs .....

Donnez votre opinion - Présidentielles, vous soutenez :
Jean-Luc Mélenchon
Marine Le Pen
Emmanuel Macron
Benoit Hamon
François Fillon
Aucun de ceux-là

Google