FLASH82.com - l'Info du Tarn et Garonne
retour accueil
A vous la parole
toutes les dépêches
Contactez nous
24 May 2017
Inscription newsletter :
Recherche dans les dépêches :
 
Dépêches ----------------  
16 Avril 17 - 7 à lire, par Robert Linas

 

 


Rencontre avec Jean Dupin auteur de romans de terroir et qui vient de publier son treizième livre : « L’Absence d’un père ».

- Je viens de lire votre dernier ouvrage : « L’Absence d’un père ». Je l’ai beaucoup aimé et je dois avouer qu’il m’a beaucoup ému. Mais avant d’évoquer cette histoire d’un enfant né de père inconnu, Jean Dupin, voulez-vous nous dire ce qui vous pousse ainsi à écrire ?
- Je résumerai ma réponse en vous avouant qu’écrire procure chez moi un immense plaisir qui est décuplé par, je l’espère, le bonheur que je procure chez le lecteur. A ce plaisir, s’ajoute un véritable remède contre l’oisiveté. En effet, éloigné de la campagne où j’ai grandi, pour vivre dans la grande ville de Toulouse, le terroir vient souvent me titiller et me lancer des appels. Alors, au travers de mon écriture, je me transporte vers ces lieux qui me sont chers. Et puis, il faut bien le dire, quand le virus de l’écriture s’est accroché à vous, il ne vous lâche plus. C’est donc grâce à lui que j’ai écrit treize romans en treize années.

- Si je comprends bien, vous écrivez des romans de terroir ? Un terroir vous attire-t-il plus particulièrement ?
- Jusqu’à ce jour, je me suis inspiré du terroir et pas n’importe lequel puisque l’Aveyron m’a toujours procuré l’enthousiasme indispensable pour écrire. J’essaie de le lui rendre en m’y rendant à la moindre occasion. Pour moi, le roman de terroir est fondé sur des choses que vous avez vécues, sur des faits réels qui vous ont marqué tout au long de votre existence. Je viens de vous dire que le terroir aveyronnais m’a toujours inspiré, alors, pour ne pas paraître trop cocardier, j’ai aussi écrit un livre sur le Périgord : D’Amères vendanges, qui lui, m’a donné ma femme.

- Une façon de remercier ce territoire qui vous a offert une Périgourdine ?
- D’abord, c’est à ma femme que j’adresse mes plus vifs remerciements. Ensuite, c’est vrai que je suis fier d’avoir évoqué ce magnifique coin de France, où Joséphine Baker a laissé des souvenirs inoubliables et où j’ai découvert des hommes formidables et attachants.

- Mais il y a bien eu un début ? Comment vous est venue l’envie d’écrire ?
Je ne le sais pas, c’est arrivé d’une façon bizarre, la seule chose que je peux dire, c’est que j’ai été aussitôt, dès les premières pages, captivé par ce travail, pardon, par ce nouveau loisir. Je n’oublierai jamais l’émotion que m’a procurée la sortie de mon premier livre.

- Vous êtes un sentimental ?
- Peut-être.

- Et l’écriture vous aide à exprimer ces sentiments ?
- Elle m’aide énormément. Vous savez, il y a deux moyens de transmettre sa pensée : la parole et l’écrit. La parole n’est pas toujours aisée, elle a besoin d’un retour de votre partenaire, alors que l’écrit n’a besoin d’aucun retour ou d’une écoute directe. Oui, c’est plus facile.

- Jean, j’ai oublié de vous demander, cela fait partie des dangers du direct, qui êtes-vous ?
- Je vous ai déjà dévoilé un peu de mon intimité, mais avec un grand plaisir, continuons. Originaire de mon Aveyron, j’ai quitté ma campagne pour rentrer dans la vie active. La vie parisienne dans les PTT, la guerre d’Algérie, retour aux activités professionnelles et la retraite. C’est alors qu’a débuté ma passion pour l’écriture.

- Vous avez donc commencé d’écrire sur le tard ?
- Un adage dit qu’il vaut mieux tard que jamais. Non, plus sérieusement, il faut avoir du temps de libre et surtout avoir l’esprit tranquille. La retraite peut aider à remplir ces deux conditions.

- Donc c’est bien parti et vous n’êtes pas prêt de vous arrêter ?
Sourire malicieux de l’intéressé et pas de réponse.

- On parle un peu de votre dernier livre « L’Absence d’un père »? Emouvant, non ?
- Ce n’est pas à moi de le dire, c’est le lecteur qui jugera. Ce que je peux affirmer, c’est que toute cette histoire s’appuie sur des faits réels ou qui auraient pu exister, mais, n’oublions pas que c’est un roman.

-Nous sommes impatients d’en savoir un peu plus.
- Et bien, allons-y. D’abord, il faut savoir que cette histoire se déroule dans les années 40. Laurette, une jeune fille, la vingtaine, a fauté avec celui qui lui a promis de l’épouser ; « ils ont fait Pâques avant les Rameaux. » Hélas, un destin cruel vient briser leur avenir et Laurette se retrouve enceinte. Elle se referme sur son lourd secret et disparaît en cachant le bâtard qui en fait une fille-mère. Ainsi, Laurette, son enfant, ses parents, vont affronter, toute une vie durant, toutes les vilénies d’une société villageoise rendue aveugle par une morale d’une dureté implacable.

- Je peux oser vous demander si ce livre est autobiographique ?
Nouveau sourire malicieux.
- Ce n’est pas ma vie, mais ça y ressemble étrangement…

- Merci Jean Dupin.
- C’est moi qui vous remercie, j’ai passé un moment agréable. Merci.

Où peut-on se procurer votre livre ?
- Dans certaines librairies de l’Aveyron. Je peux aussi l’envoyer, il en coûtera au futur lecteur : 15euros +4,30euros de frais d’envoi.
Je serai aussi présent à Luchon du 11 juin au 1er juillet. Des précisions vous seront alors données.

  Les indiscrets de Flash82-------------------
21 Mai 17 - L'USM dominée en finale d'accession .....

20 Mai 17 - CINE CLUB : XENIA film grec (2014) Lundi 29 mai .....

20 Mai 17 - Jour de match .....

19 Mai 17 - Ciné-débat Notre Révolution intérieure .....

18 Mai 17 - 7 à lire, par Robert Linas .....

16 Mai 17 - Conférence sur l'Histoire de Montauban .....

16 Mai 17 - Portes ouvertes à la SPA dimanche 21 .....

15 Mai 17 - Infos billetterie finale à Bordeaux .....

15 Mai 17 - Tournoi de rugby à 5 le 24 juin .....

13 Mai 17 - Retour à Bordeaux 50 ans après .....

13 Mai 17 - Jour de match à Sapiac .....



voir toutes les dépêches ...
    21 Mai 17 - Législatives : candidats 1ère circonscription .....

21 Mai 17 - Législatives : candidats 2ème circonscription .....

13 Mai 17 - Pierre Mardegan investi par " En Marche " .....

08 Mai 17 - Pléthore de candidats .....

Donnez votre opinion - Etes vous satisfait de la nomination d'Edouard Philippe à Matignon ?
Oui
Non
NSP

Google